Céline Dion

                                                                             Céline Dion

 

Céline Dion est une chanteuse canadienne née le 30 mars 1968 à Charlemagne (Québec).

Québécoise et francophone, elle commence sa carrière dans les années 1980. En 1990, elle enregistre son premier album en anglais, Unison, qui lui permet de se faire connaître aux États-Unis et dans le monde entier[1]. Ensuite, elle alterne les albums en langues française et anglaise et réussit à s'imposer comme une chanteuse importante dans ces deux langues[2].

En 30 ans de carrière, Céline Dion a enregistré plus de 25 albums francophones et anglophones. À Los Angeles, le 6 janvier 2004, lors de la cérémonie des World Music Awards, elle a reçu un Diamond Award pour avoir vendu plus de 175 millions d'albums[3]. Depuis, Céline Dion a vendu plus de 200 millions de disques dans le monde.[4].

Après une année sabbatique pour s'occuper de sa famille Céline Dion annonce son grand retour à Las Vegas pour Mars 2011[5].

 

Sommaire

[masquer]

Biographie

Enfance

Céline Marie Claudette Dion est née à l'hôpital Le Gardeur de la ville Repentigny, à côté de Charlemagne ou réside alors sa famille. Sa mère, Thérèse Tanguay, violoniste, et son père Adhemar Dion, accordéoniste, ont eu 14 enfants[6] dont Céline est la dernière (sa mère a choisi le prénom en entendant la chanson d'Hugues Aufray : Céline). Son enfance est bercée par la musique, car chacun des membres de sa famille joue d'un instrument et, le soir, elle chante avec ses frères et et sœurs, ce qui fait qu'en classe elle n'arrive pas à suivre les cours. Le 18 août 1973, à l'âge de cinq ans et demi, elle chante pour la première fois devant un public pour le mariage de son frère Michel, où elle interprète Du fil, des aiguilles et du coton. À onze ans, elle chante avec ses frères et sœurs au restaurant de ses parents, Le Vieux Baril.

Premiers succès

En 1980, Céline Dion, alors âgée de 12 ans, collabore avec sa mère et son frère Jacques pour composer, écrire et enregistrer sa première chanson Ce n'était qu'un rêve[7]. Ensuite, son frère Michel envoie l'enregistrement au producteur René Angélil, dont il a découvert le nom sur le dos d'une pochette d'un album de Ginette Reno[8]. Impressionné par la voix de l'enfant, René Angélil, pour s'assurer des capacités de Céline Dion, lui demande de venir lui chanter Ce n'était qu'un rêve. Le producteur croit au potentiel de la chanteuse et hypothèque sa maison pour financer la carrière de la jeune fille[6]. En novembre 1981, les deux premiers albums de Céline Dion sortent simultanément. Le premier, intitulé La Voix du bon Dieu, est écrit par le parolier français Eddy Marnay. Céline chante Noël, le deuxième album, est un recueil de chants de Noël.

L'année 1982 marque ses premiers pas en France avec le 45 tours Ce n'était qu'un rêve, extrait de son troisième album Tellement j'ai d'amour. En octobre 1982, elle participe et gagne le Musician's Award au Festival mondial de la chanson de Tōkyō[6].

En 1983, elle participe à l'émission Champs Élysées présentée par Michel Drucker. Elle y chante D'amour ou d'amitié qui devient son premier disque d'or en France. Cette chanson est extraite de l'album Du soleil au cœur. La même année, Céline Dion lance un deuxième album de Noël Chants et contes de Noël.

En 1984, elle est choisie pour représenter la jeunesse de son pays pour la venue du pape Jean-Paul II au Stade olympique de Montréal le 11 septembre 1984 : elle chante Une colombe devant 65 000 personnes[9]. Céline Dion sort deux albums cette année, Mélanie et Les oiseaux du bonheur dont est extrait le single Mon rêve de toujours. En août 1984, Céline Dion participe à la célébration du 450e anniversaire de la découverte du Canada par Jacques Cartier en chantant devant plusieurs dizaines de milliers de spectateurs. Du 6 novembre au 9 décembre 1984, elle fait la première partie à l'Olympia de Patrick Sébastien. Son spectacle inclut un bal masqué auquel le public participe et pour lequel Céline Dion se déguise en danseuse de flamenco.

En 1985, elle participe à la chanson québécoise pour l'aide à l'Éthiopie, Les Yeux de la faim[10] et sort un huitième album au Québec, C'est pour toi. Elle effectue également sa première tournée au Québec qui donnera l'album live Céline Dion en concert.

En 1986 elle sort un nouveau single : Billy. Cette meme année, après avoir vu une performance de Michael Jackson, elle subit une chirurgie dentaire et changea de look.

Carrière internationale

En 1987 paraît l'album Incognito. En 1988, elle représente la Suisse au concours Eurovision de la chanson[11]. Elle remporte le concours avec la chanson Ne partez pas sans moi et se fait ainsi mieux connaître en Europe.

Après Incognito, Céline Dion s'engage dans une carrière internationale. C'est David Foster qui va l'y conduire avec son premier album anglophone, Unison, sorti en 1990. Le titre Where Does My Heart Beat Now est la première chanson à décoller aux États-Unis et atteint la 4e place du Billboard Hot 100[12]. Les autres singles extraits de Unison sont The Last to Know et Unison. Le Gala des prix Félix lui remet alors le trophée de l'« Artiste anglophone de l'année », prix qu'elle refuse, déclarant « qu'elle sera toujours une artiste francophone ».[réf. nécessaire]

Suite au succés de Unison, Céline Dion entame une tournée au cours de laquelle elle rencontre pour la première fois des problèmes vocaux. Elle consulte le docteur William Gould (ORL de Luciano Pavarotti, Frank Sinatra, John Kennedy) qui la met devant un ultimatum : se faire opérer ou garder un silence absolu durant trois semaines. Une opération des cordes vocales risquant de modifier irrémédiablement sa voix et d'en dégrader le timbre, la chanteuse préfère garder le silence durant trois semaines. Elle entreprend ensuite un difficile travail de rééducation avec le docteur William Riley (lui-même chanteur). Repartant de zéro, elle réapprend « à articuler, à respirer, à bouger, à marcher, à se tenir droite assise ou debout »[13].

Son deuxième album anglophone, Céline Dion, sort le 30 mars 1992. Cet album contient la chanson-thème du classique de Walt Disney La Belle et la Bête. Ce duo avec Peabo Bryson atteint la 9e place du Billboard[12] ainsi que des charts anglais, et remporte l'oscar de la meilleure chanson originale. Seront également extraits de cet album Nothing Broken But My Heart, Water From The Moon, If You Asked Me To et Love Can Move Mountains. Prince compose pour cet album la chanson With this tear[14]. Le 13 juillet 1992, Céline Dion entame sa première tournée en Amérique, en première partie de Michael Bolton pour 25 dates.

Menant toujours de front une carrière en anglais et en français, Céline Dion sort également en 1992 l'album Dion chante Plamondon, rebaptisé pour la France Des mots qui sonnent, où elle reprend notamment des titres de la comédie musicale Starmania, dont Un garçon pas comme les autres (Ziggy), Le Blues du Businessman et L'amour existe encore. Pour cet album, Luc Plamondon lui écrit également plusieurs chansons inédites telles que Des mots qui sonnent.

En novembre 1993 sort son troisième album anglophone, The Colour of My Love, incluant les singles The Power of Love et Think Twice. The Power Of Love, reprise de la chanson de Jennifer Rush, fut son premier single classé en tête du Billboard Hot 100[12], et y restera quatre semaines. Ce single fut également son premier N°1 au Canada. C'est à cette époque qu'elle rend publique sa relation amoureuse avec René Angélil, qu'elle épousera le 17 décembre 1994 à la Basilique Notre-Dame de Montréal. La cérémonie de mariage est diffusée à la télévision québécoise. En décembre 1994 sort également l'album Céline Dion à L'Olympia.

Consécration

En 1995 sort D'eux, album francophone écrit par Jean-Jacques Goldman. L'album rencontre un succès phénoménal, puisqu'il se vendra à près de 7 millions d'exemplaires dans le monde sous le titre The French Album, se classant ainsi comme l'album francophone le plus vendu de tous les temps[15]. En France, l'album reste 44 semaines N°1. Le single Pour que tu m'aimes encore atteint la première place des hit-parades français, tout comme le suivant, Je sais pas.

L'album Falling Into You sort en mars 1996, et comporte de nombreux succès : Because You Loved Me, It's All Coming Back To Me Now, River Deep Mountain High, et la reprise de All by Myself. Falling Into You est l'album de Céline Dion qui a reçu la meilleure réception critique et le plus grand succès commercial : il fut en tête des charts dans de nombreux pays et est devenu l'un des albums les plus vendus de tous les temps [16]. L'album a également remporté le Grammy Award du « Meilleur Album Pop », et le Grammy Award de l'« Album de l'année »[17].

Le statut de Céline Dion sur la scène internationale fut renforcé lorsqu'elle fut invitée à chanter à la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'Atlanta de 1996, avec la chanson The Power Of The Dream[18] devant un stade de 85000 spectateurs et 3,5 milliards de téléspectateurs. En mars 1996, Céline Dion démarre une nouvelle tournée le Falling Into You Tour et donnera ainsi des concerts dans le monde entier durant plus d'un an. Toujours en 1996, et suite à la tournée européenne D'eux tour, Céline Dion sort l'album Live à Paris.

En 1997, la chanson My Heart Will Go On est choisie pour la bande originale du film Titanic. Écrite par James Horner et Will Jennings, cette chanson reste le plus grand succès de Céline Dion à ce jour, et fait également partie de l'album Let's Talk About Love, sorti en novembre 1997. Dans cet album, Céline Dion collabore avec des artistes renommés, notamment Luciano Pavarotti (I Hate You Then I Love You), les Bee Gees (Immortality), et Barbra Streisand (Tell Him).

En 1998, la collaboration entre Céline Dion et Jean-Jacques Goldman donne naissance à un nouvel album, S'il suffisait d'aimer, porté par les extraits On ne change pas et En attendant ses pas. Fin 1998, elle sort un album de Noël anglophone intitulé These Are Special Times, où elle chante avec Frank Sinatra. Aux États-Unis, le duo avec R. Kelly I'm Your Angel extrait de cet album restera six semaines N°1.

En juin 1999 elle remplit le Stade de France deux soirs consécutifs dans le cadre de la tournée mondiale Let's Talk About Love. L'album live Au cœur du stade est enregistré lors de ces concerts. La même année sort la compilation All The Way... A Decade of Song qui contient ses meilleurs titres anglophones et de nouvelles chansons, dont That's The Way It Is. Le soir du 31 décembre 1999, elle se retire temporairement de la scène publique après un ultime concert à Montréal.

Une pause pour un enfant

En 1999, Céline Dion annonce son intention de faire une pause dans sa carrière après l'an 2000[1]. Cette décision, d'abord motivée par le désir d'avoir un enfant, sera confirmée après le diagnostic d'un cancer[19] (dont il guérira) à son mari et manager René Angélil. Ils se marient une deuxième fois aux Caesars Palace de Las Vegas le 5 janvier 2000 et annoncent quelques mois plus tard qu'elle est enceinte. Le 25 janvier 2001, elle donne naissance à René-Charles dans un hôpital de Palm Beach en Floride[20]. Pendant cette absence, elle participe néanmoins à l'album du chanteur québécois Garou, devenu le protégé de René Angélil, en enregistrant le duo Sous le vent. Ce duo se classe N°1 en France et est certifié disque de diamant[21]. En outre, elle chante God bless America lors d'un téléthon en hommage aux victimes des attentats du 11 septembre 2001[22].

Retour à la chanson

En 2002, Céline Dion revient sur le devant de la scène avec un nouvel album en anglais, A New Day Has Come, incluant la bande orignale du film Stuart Little 2, I'm Alive. Bien que l'album ait été un succès commercial, les ventes commencèrent dès lors à être inférieures aux précédents albums, et les critiques devinrent parfois sévères [23].

A New Day Has Come est suivi en 2003 par l'album One Heart, qui sort le jour du lancement du spectacle A New Day à Las Vegas, en mars 2003. I drove all night, une reprise de Roy Orbison, sera le premier extrait. Cet album, qui diffère des précédents en incorporant majoritairement des sonorités dance, connaît une réception critique mitigée.

Cette meme année, Céline Dion sort également un album francophone, 1 fille et 4 types, réalisé avec Jean-Jacques Goldman, Gildas Arzel, Erick Benzi et Jacques Veneruso. Tout l'Or des Hommes sera le premier single, suivi de Et je t'aime encore.

Le spectacle A New Day est la concrétisation d'un contrat de deux ans entre le Cæsars Palace à Las Vegas et Céline Dion. Ce spectacle, mêlant chant, théâtre et danse sur un fond virtuel, est dirigé par le créateur belge Franco Dragone et débute le 25 mars 2003. Le succès est tel qu'elle signe pour une année de plus en 2004. Le contrat l'engagera finalement jusqu'au 15 décembre 2007. La salle, d'environ 4 100 sièges, est pleine tous les soirs[24]. À la fin de sa série, 743 représentations à guichets fermés[25] auront été données, et seuls 18 concerts auront été annulés.

A Los Angeles, le 06 janvier 2004, Céline Dion reçoit son étoile sur le Hollywood Walk of Fame. Le 14 juin, la chanteuse sort l'album live de son spectacle A New Day... Live In Vegas. Le 12 octobre 2004, elle sort un album-concept, Miracle, avec la photographe d'enfants Anne Geddes, liant photos et chants de berceuses, comme What a Wonderful World, et Le Loup, la Biche et le Chevalier d'Henri Salvador. En 2005, paraît une compilation francophone, On ne change pas, incluant plusieurs inédits dont le single Je ne vous oublie pas et le duo avec le groupe Il Divo I Believe in You. Cette même année, elle est nommée Chevalier de la Légion d'honneur[26] mais ne la recevra que le 22 mai 2008.

En 2007, alors que le spectacle A New Day à Las Vegas touche à sa fin, Céline Dion sort deux albums, l'un francophone et l'autre anglophone. D'elles, dont tous les textes sont signés par des femmes, est de nouveau supervisé par Jean-Jacques Goldman, bien qu'il ne participe ni à la composition, ni à l'écriture. Les singles Et s'il n'en restait qu'une, Immensité et A cause en seront extraits. Bien accueilli au Canada, l'album connaît cependant un accueil plus frileux en France, où il se vend à un peu moins de 300 000 exemplaires[27].

Taking Chances, son album anglophone, sort le 12 novembre 2007. Bien que l'album ne fonctionne pas en France (130 000 copies vendues) [27], il s'écoule à plus de 3 millions de copies dans le monde. Le premier single est Taking Chances (une reprise du groupe Platinum Weird), suivi par Alone et Eyes on Me. Au Japon, la chanson A World To Believe In sortit également en single en duo avec la chanteuse Yuna Itō. Un DVD de son spectacle à Las Vegas, sort quant à lui le 11 décembre 2007. Au Canada, il devient le premier DVD à obtenir une certification triple disque de diamant[28]. Alors que sa tournée, le Taking Chances World Tour touche à sa fin, Céline Dion sort une compilation de ses plus grands succés anglophones, My Love: Essential Collection, sur laquelle on retrouve le single There comes a times et la version live de My Love.

Le 30 décembre 2008, elle accède au rang de compagnon de l'Ordre du Canada, le grade le plus élevé de la principale distinction civile canadienne [29].

En 2010, elle participe à la nouvelle version de We Are The World, afin de recueillir des fonds pour Haïti.[30], et annonce son retour à Las Vegas à partir du 15 Mars 2011, pour un nouveau spectacle reprenant les grandes chansons du cinéma américain.[31].

 

Appréciations sur la voix de Céline Dion

Selon Kent Nagano et Jean-Pierre Brossman, Céline Dion est « une musicienne qui a l'oreille juste ainsi qu'un raffinement et un degré de perfection qui font l'envie.[32] ». Pour Jean-Jacques Goldman, elle « est capable de proposer des changements ou des ajouts à une mélodie, de l'animer, de jouer avec un motif, une phrase musicale. C'est une vraie musicienne, une grande artiste. », « Elle se sert de sa voix comme d'un instrument. Je n'ai jamais travaillé avec des gens d'un tel niveau technique. Pas de problème de justesse, de tempo, elle se chauffe toute seule. Quand on lui donne une ligne mélodique, elle en improvise deux, quatre, toutes crédibles. »[réf. nécessaire]

À partir de l'album Céline Dion, les performances vocales de la chanteuse sont venues à ressembler à celles des ses contemporaines, plus spécialement Mariah Carey et Whitney Houston[33], et elle fut fort critiquée pour avoir perdu l’intensité émotionnelle qui faisait partie de son précédent travail. Un critique nota que l’émotion « semble avoir été entrainée tout droit hors de sa belle voix», la laissant avec « plus de voix que de cœur[34] »

Dans son répertoire francophone, elle charge sa ligne de chant de plus de nuances et de modulations, et l'intensité émotionnelle est plus tendre et intime. Pour certains, il y a deux chanteuses. Selon Luc Plamondon, il y en a trois : la québécoise, la française et l'anglaise. Céline Dion explique sa diversité vocale par : « Je chante avec mon cœur, mais mon cœur est québécois.[35] »

Activités caritatives

Céline Dion supporte de nombreuses associations caritatives à travers le monde. Elle est notamment, depuis 1982, très liée à l'association canadienne de lutte contre la mucoviscidose (the Canadian Cystic Fibrosis Foundation). En effet, sa nièce Karine est morte à 16 ans de cette maladie, dans ses bras, en 1993 (la chanson Vole de l'album D'eux lui est par ailleurs dédiée).

Elle a aussi donné près d'un million de dollars aux victimes de l'ouragan Katrina, et aida à lever des fonds pour aider les pays asiatiques touchés par le tsunami en 2004.

Ventes

Peu d'informations sont disponibles sur les ventes de Céline Dion dans les

×